Rapoldschool

3 février 2016

NTM (1988)

Publié par rapoldschool dans Old-School

Le groupe est composé de Joey Starr (Didier Morville) et de Kool Shen (Bruno Lopes), tous deux originaires du département de la Seine-Saint-Denis (93). Ils ont débuté dans le hip hop dans les block-partys de Dee Nasty où ils côtoyaient notamment le groupe Assassin. Ils se sont d’abord fait connaître grâce au breakdance et surtout au graffiti (ligne 13…), ils évoluaient alors dans le posse 93 NTM (formé des DRC (Da Red Chiffons) et des TCG), dont Rockin’ Squat faisait également partie.
NTM apparaît publiquement à partir de 1989, sur Radio Nova puis, en 1990, leur titre Je rap est édité sur l’album Rapattitude, la première compilation de rap français. Un an plus tard sort Authentik, leur premier album. Les tubes d’alors sont Le Monde de demain, L’Argent pourrit les gens, C’est clair, Authentik, entre autres.
Suivra en 1993 1993… J’appuie sur la gâchette, réalisé par DJ Clyde (Assassin) d’où est issu le morceau Police, qui sera à l’origine de l’« affaire NTM ».[1]
En 1995, Kool Shen et Joey Starr sortent leur troisième album, Paris sous les bombes avec des titres poignants comme Qu’est ce qu’on attend, Tout n’est pas si facile, La Fièvre et le cultissime Pass pass le oinj ou encore le morceau en featuring avec NAS, Affirmative Action, ainsi qu’une VHS.
En 1998 sort l’album de la consécration : Suprême NTM, d’où sont issus des morceaux comme Ma Benz, That’s my People ou Laisse pas traîner ton fils. C’est aussi cette année que seront créés les deux labels Boss Of Scandalz Stategys (BOSS) pour Joey Starr et IV My People pour Kool Shen. En 1998, sort également le CD live de la tournée NTM et le DVD du concert.
En 2001, ces deux labels sortent d’ailleurs l’album Le Clash, un remix des plus grands morceaux du Suprême NTM. À noter aussi le DVD Authentiques, un documentaire sur le groupe réalisé par Sear et Alain Chabat, ainsi que les trois album live, NTM Live (1995), 93 Party (1998) et NTM Live… du Monde de demain à Pose ton gun (2000), ce dernier regroupant tous les plus grands titres des concerts parisiens de NTM.
Malgré son énorme popularité en France, dans le reste de l’Europe et même jusqu’au Canada, NTM a été très critiqué pour la violence de ses paroles. Le titre Police leur vaudra en novembre 1996, en première instance au Tribunal correctionnel de Toulon, une condamnation à trois mois de prison ferme (et trois mois avec sursis), ainsi que six mois d’interdiction « d’exercer la profession de chanteur de variétés », pour « propos outrageants » envers les forces de l’ordre lors d’un concert à La Seyne-sur-Mer. NTM fait appel et, en juin 1997, la Cour d’appel d’Aix-en-Provence allège le jugement du Tribunal de Toulon et condamne Kool Shen et Joey Starr à 50 000 Francs d’amende et deux mois d’emprisonnement avec sursis.

3 février 2016

Assassin (1985)

Publié par rapoldschool dans Old-School

Assassin est l’un des tous premiers groupes de rap français à rencontrer du succès au meme titre qu’IAM ou NTM. C’est d’ailleurs en compagnie de NTM qu’Assassin débute par des freestyles sur radio Nova dans l’émission de Dee Nasty.
Le groupe Assassin à ses débuts est composé de Rockin’Squat, de Solo (les 2 MC) et de DJ clyde. Leur premier titre « La formule secrète » sortira sur la compile « Rapattitude ». 1 an après le groupe est rejoint par DoctorL (concepteur sono du groupe).
En 1991, sort donc le premier maxi « Note Mon Nom sur ta Liste » vite catalogué hardcore, les textes sont vraiment percutants et sans détour. Un an plus tard, sans l’aide des médias, Assassin sort le futur que nous reserve t-il leur premier album ? il rencontre un grand succès d’estime. Les thèmes abordés sont l’éducation, les médias, l’écologie…
En 1993, sortie de l’EP « Non à cette éducation » avec un titre phare « L’histoire suit son cours sur le système scolaire ». Consécration en 1995 avec le second album « L’homicide volontaire » dont sont extraits « L’état assassine », « l’Odyssée suit son cours » et « Shoota babylone », entre 93 et 95 Solo et Clyde ont quitté le possee, il ne reste donc que Squat et DoctorL.
L’album est très politique : lyricalement il est supérieur à presque tout ce qui a été fait ou sera fait ; musicalement, il est peu accessible, mais rien que pour les textes il reste un grand classique, peut être le classique du rap français. Les thèmes ici sont encore l’éducation, les inégalités internationales et nationales, les bavures et la socialisation. A noter, les débuts d’Ekoué sur 2 titres du LP.
Quelques maxis sortiront entre 1995 et 2000 dont le fameux « Undaground Connection » avec « Supernatural » qui est l’un des titres d’Assassin le plus médiatisé, Assassin étant toujours plus ou moins boycotté par les médias.
En 2000, Assassin revient avec le seul rescapé Rockin Squat et l’album « Touche d’Espoir », l’extrait phare est le single du même nom qui est magnigique. Ce n’est pas le seul titre excellent mais le plus symbolique de l’esprit d’Assassin. L’album est beaucoup plus accessible et musicalement toujours autant engagé (« Esclave 2000″ ou « Etat policier » entres autres).
Suivront un live en 2002 et 2 Illégales mixtapes. Rockin’Squat, en solo, a déja sorti un excellent EP en 2004 « Libre vs Democratie fasciste » et prépare un album à venir en 2006 : « Confession d’un enfant du siècle » sur le nouveau label Livin Astro 5000, qui est la continuation d’Assassin Productions, qui a stoppé ses activités avec le départ de maître Madj en 2005. Sur le label, les deux a avoir pris la succession sont donc Squat et Pyroman.
Rockin’squat en dehors d’Assassin a participé à de nombreuses connections et a aidé à lancer plusieurs MCs comme D2Kabal, Pyroman ou le groupe lillois Da Hypnotik.

3 février 2016

Tandem (1999)

Publié par rapoldschool dans Old-School

Tandem est composé de Mac Tyer (alias Socrate Petnga) d’origine camerounaise et Mac Kregor (alias Makenzy Guerrier) d’origine haïtienne. Entourés d’un trio de producteurs, Joe le Balafré (Sniper, La Clinique, etc.), Hematom et Kilomaitre Production (Rohff, Diam’s, Sniper, Faf, Anonymus, etc.).

 

Aux débuts de Mac Tyer et Mac Kregor dans le rap, le groupe ne s’appelait pas Tandem mais Perestroika et était alors composé de Mac Tyer, Mac Kregor et Dontcha (un morceau en hommage à ce groupe est d’ailleurs paru en 2006 sur l’album de Dontcha). Mais Perestroika ne durera pas plus d’un an, le groupe n’apparaissant qu’à deux reprises, la première au complet sur la compil Colis suspect de MASS et la deuxième sur Phonographe d’ATK, et ce sans Mac Kregor. Le groupe prend fin en 2000, Dontcha continue en solo et les deux Mac restent ensemble et fondent Tandem.

 

Les premières apparitions de Tandem se font sur Mission Suicide (Sport de sang, Meilleurs vœux 2), puis sur d’autres compiles comme Sachons dire non 2, Première Classe 2 et Cut Killer Show 2, en 2001. Le premier projet, ‘Ceux qui le savent m’écoutent, sort ensuite en septembre 2001.

 

Les débuts du groupe sont marqués par un style diamétralement opposé à celui avec lequel il a connu le succès un peu plus tard. En effet, au début Tandem ne faisait pas encore de rap hardcore, l’écriture était plus recherchée et certains morceaux sonnent bien plus « conscients ». Les deux MC’s manient à la perfection la langue française, surtout Mac Kregor qui n’hésite pas à s’aventurer dans des tournures de phrases pour le moins peu communes (« Ils omirent d’insinuer que nous contribuâmes à la reconstitution d’un patrimoine détruit dans la rage par leurs institutions. » / « J’ai vu la déchéance humaine mais j’sais toujours pas parler aux chevaux, j’ai vu l’effervescence de la haine dans la froideur qui réchauffe mes caniveaux, Les mots ne guérissent point les plaies internes qui chaque jours me dévient de l’amour, Les maux martèlent mon encéphale augmentant ma rage, me submergeant dans l’amour », Mac tyer : « Les yeux rivés dans le confins de sphères étoilées j’abreuve l’univers de ma peine qui me dépouille de mon jeune âge, j’ai la colère d’un boxeur, le coeur grand chargé d’orgueil je m’exprime au bord des larmes »). On en retient surtout les deux solos Les maux et Imagine. Cependant cet EP est un échec commercial et le groupe décide de tomber dans la nouvelle tendance du hardcore. Et c’est une réussite puisque l’album sorti en 2005 se vend à 80000 exemplaires, au risque de décevoir les fans de la première heure.

 

Le 5 février 2014, Mac Kregor annonce dans une vidéo publiée sur Youtube la fin du groupe2 de Marseille.

3 février 2016

Rocca (1990)

Publié par rapoldschool dans Old-School

Rocca est Colombien, exilé en France alors qu’il n’a que six ans. Issu d’une famille de musiciens, Rocca joue des percussions dès son plus jeune âge. Il commence à écrire en 1990, sur des rythmes salsa, influencé par sa culture et par tout ce qui l’entoure. Il intègre le collectif la Cliqua et s’impose en tant qu’artiste solo et en duo avec Daddy Lord C, pour former la Squadra. C’est d’ailleurs sous ce nom, que les deux lascars signent la bande-originale du film La Haine de Mathieu Kassovitz en 1995. La même année, La Cliqua sort son premier album Conçu Pour Durer. Rocca oeuvre avant tout dans le hip hop underground, rejoignant quelques groupes comme Facteur X ou Franche Connexion, mais sans grande conviction. Il sort en fin son premier album solo Entre Deux Mondes en 1997. Ce premier disque est enregistré et mixé à Paris par Soudan, alias The Green Beret, ingénieur des célèbres studios D&D à New York. Cette première livraison contient Le Hip Hop Mon Royaume et Les Jeunes De l’Univers, deux gros tubes. Rocca revient mais pas seul, avec La Cliqua, pour leur deuxième opus éponyme, en 1999. Deux ans plus tard, Rocca est de retour avec Elevacion suivi de Amour Suprême en 2003.

3 février 2016

Rohff (1998)

Publié par rapoldschool dans Actuel, Old-School

Pour Rohff, l’aventure rapologique a démarré avec un premier maxi, Appelle-moi Rohff, sorti en indépendant à la fin des années 90. Avec ce premier CV, le rappeur d’origine comorienne s’affirmait comme l’un des rimeurs les plus percutants de la scène française.

Son premier album Le code de l’honneur, sorti en 2000, lui avait valu les louanges de sa base et d’élogieuses critiques dans la presse spécialisée.

Depuis, Rohff a mis le turbo: Qui est l’exemple ?, plus gros single du second album La vie avant la mort, s’est placé en 2002 à la première place des ventes, un événement inédit depuis Le Mia d’IAM voilà dix ans. Il faut dire que ce champion du hardcore ne se compare pas aux autres rappeurs français mais estime que sa concurrence, c’est 2Pac et Biggie. Question d’ambition et d’efficacité.

Le challenge de Rohff en 2004, c’est La fierté des nôtres. Plus qu’un nouvel album, ce projet est né lors des premières sessions d’enregistrement. Rohff abat des textes comme un bûcheron abat une forêt. Très vite, il s’aperçoit qu’il a accumulé plus de trente titres en béton.

Et La fierté des nôtres en portera les cicatrices: 32 titres finiront sur les deux CDs de ce pari artistique. Beat, scratch et accordéon: ça démarre hérétique avec un flow qui met une claque, alignant les phases insolentes de calibre .45 (« Les mecs qui apprécient Rohff, ils savent pourquoi/J’suis juste un vaillant, pas un rapper qui s’prend pour un you-voi ») pour une première intro punitive.

Le ton est donné, et l’ampleur du défi peut étonner en ces temps difficiles pour la musique en général et le rap en particulier. « Il faut oser, et moi j’aime bien prendre des risques », explique celui que son fils appellera Housni.

Car le guerrier du hardcore a fendu son armure d’homme de fer sur de nombreux morceaux de son nouvel opus, notamment sur le très perso Fiston, hymne à la paternité écrit à la première personne. Accompagné d’un refrain chanté par J Mi Sissoko, le franc tireur laisse parler son coeur. On peut être (ou avoir été) un bad boy et savoir trouver les mots justes pour parler à un nouveau né fraîchement débarqué.

En effet, le secret le mieux gardé de Rohff, c’est son côté mature. On le savait expert en matière de récits mouvementés, et ce double CD n’est d’ailleurs pas avare en titres patate, avec Le son de la hagra featuring Expression Direkt, le brûlant Pétrole avec la voix magique de Kayna Samet ou encore le titre Code 187 avec Alibi Montana, K-Mel l’ancien et Sefyu (extrait: « J’ai du sang sur les mains en guise de henné »).

Quand il veut fusiller en freestyle, Rohff le franc tireur de la Mafia K’1 Fry a des munitions: « Y’a pas de thème, pas de ‘je t’aime’, que du son et du sang qui coule en fontaine  » (Outro).

Dur d’être peace, avec son intro signée Koffi Olomide, lâche quelques vérités simples. « Ceux qui veulent nous virer de la France, réfléchissez deux secondes: on nourrit l’économie, on fait gagner la coupe du monde ». Un son lourd comme un cadavre, des productions dangereuses mixées par Richard Segal, habitué à travailler avec Dr Dre, et un premier single (94) produit par Denaun Porter, du gang D12/Eminem.

Le temps d’un Message à la racaille, Rohff se fait le prophète d’une jeunesse irréversible, laissée à l’abandon, les « cibles de Sarko, les délinquants les narcos » devenus les maillons faibles d’une société qui ne prête plus qu’aux riches. Tableau d’apocalypse d’un monde de cauchemar, choc de mots froids posés sur un écrin musical de braise.

Et les hits ? Sincère et son sample détourné d’un vieux classique disco rentre dans les cerveaux dès la première écoute, International avec Roldan d’Orishas explore les rythmes latinos et Bling Bling invite la star du dancehall underground Admiral T. Toutes les saveurs, tous les styles et tous les flows sont au menu de Rohffzilla le géant rapologique, qui s’est assis sur l’Arc de triomphe pour symboliser son irrésistible ascension.

3 février 2016

Sat l’Artificier (1993)

Publié par rapoldschool dans Old-School

Né à Marseille (5e) d’un père algérien et d’une mère corse, il découvre très tôt l’amour pour le hip hop [réf. nécessaire]. En 1994, il crée avec ses amis Le Rat Luciano, Don Choa et Menzo le groupe Fonky Family.

 

S’ensuit une rencontre avec Akhenaton, de laquelle naît le titre ‘Bad Boys de Marseille présent sur l’album solo d’Akh Métèque et mat sorti en 1995. Signés par le groupe Iam sur le label Côté obscur, ils sortent leur 1er album Si Dieu veut (1998) qui connaîtra un fort succès commercial (260 000 ventes, double disque d’or) et d’estime (considéré classique).

 

Ils sortent ensuite le premier volume des hors-séries en 1999 (double disque d’or), puis Art de rue (2001) qui se vendra à plus de 500 000 exemplaires (disque de platine). Après Le Rat Luciano en 2000 avec Mode de vie béton style, Sat est le deuxième membre de la FF à se lancer en solo avec Dans mon Monde en 2002, qui sera réédité en 2003.

 

Après plusieurs années d’attente, la FF sort son troisième album Marginale musique (2006), qui sera disque d’or avec 120 000 copies vendues. Le groupe se sépare ensuite et chacun s’occupe de ses projets solo.

 

En février 2008, il sort son deuxième album solo, Second Souffle, enregistré à Marseille et à Paris, mixé par Richard « Segal » Huredia (Dr Dre, Eminem, Xzibit), et bénéficiant de productions de Medeline, Sayd Des Mureaux, Sat lui-même, DJ Shean, et Frero Prod. La chanteuse américaine Shareefa participe à l’une des chansons de l’album (Un autre monde, produit par Medeline).

 

Son troisième album, Diaspora, est sorti le 15 février 2010. Le premier extrait de cet album, « Plus que de la musique », en featuring avec Akhenaton et Soprano, est actuellement disponible1. Le second extrait se nomme « Dans mon barillet ». Actuellement Sat participe à la chronique veille de match, sur Om Tv, il donne son avis sur les matchs à venir de l’Olympique

3 février 2016

La Cliqua (1993)

Publié par rapoldschool dans Old-School

Le groupe se forme en juin 1993 avec à la base Aarafat, Daddy Lord C et Kohndo rejoints par la suite par Rocca et Raphael. En 1994, Daddy Lord C est la première sortie vinylique du crew avec, le maxi: Freaky Flow / Les Jaloux sur le label Arsenal Records. Tous ensemble, ils sortent le mythique1 Conçu Pour Durer en 1995, leur premier EP qui reçut un énorme succès d’estime à l’époque[réf. nécessaire].

 

Cet album leur permettra de connaître une reconnaissance mondiale : ils feront des concerts aux USA, Suisse, Belgique, Canada et en Allemagne et effectueront même la première partie de Mobb Deep et d’Afrika Bambaataa à New York.

 

Rocca sort en 1997 son premier album solo, Entre deux mondes vendu à 98 000 exemplaires. En 1998, Daddy Lord C sort également son opus solo, Le noble art, nom donné en référence à la carrière de Daddy dans la boxe.

 

Ideal J ayant signé sur Arsenal Records, Chimiste y ajoutera sa pierre à l’édifice en produisant L’amour sur Le combat continue.

 

Après le départ d’Egosyst en 1997, Kohndo quitte La Cliqua en 1998. La même année, sort le premier album éponyme du groupe (réduit alors aux MC’s : Daddy Lord C, Rocca et Raphael), produit par Gallegos (Jelahee), Ace, Noï et Chimiste et tant attendu par les supporters de la Cliqua[réf. nécessaire]. Cet album constitue pourtant la fin de l’aventure, les différents membres prendront par la suite leurs distances. Plus aucun membre du groupe n’apparaîtra sur les albums de Rocca. Daddy Lord C, qui écumera les rings et Raphaël (maintenant sous le pseudonyme Raphton) continueront leur bonhomme de chemin dans l’anonymat du Rap français.

 

Rocca sortira deux albums solos en 2001 et 2003 mais il formera le groupe Tres Coronas et expliquera dans une interview qu’il laisse le Rap français pour le moment et se donne à fond pour son crew basé au Queens.

 

Après 3 EP, Kohndo sort un premier album solo en 2003: Tout est écrit, puis un second en 2006: Deux Pieds sur Terre / Stick to Ground, sur lequel figure les rappeurs US Slum Village, Insight et le chanteur Dwele.

 

Aujourd’hui Egosyst a changé de pseudo pour Aarafat et fondé le groupe I.M.S, Rocca est parti à New York et est devenu membre du groupe Americano-colombien Tres Coronas. Raphaël, devenu Raphton, participe au crew THC.

3 février 2016

113 (1994)

Publié par rapoldschool dans Old-School

Le 113 sont 3 amis d’enfance2, le nom du groupe a d’ailleurs été choisi en référence au numéro du bâtiment où ils ont passé leur jeunesse, à la cité Camille Groult à Vitry-sur-Seine. À noter que Mokobé, lui, vient de la cité Robespierre et qu’AP a passé ses premières années dans le 93.

 

En 1998 sort Ni Barreaux, Ni Barrières, Ni Frontières, leur premier EP contenant notamment le titre Truc de fou, en featuring avec Doudou Masta, très vite l’expression « Ouais gros » ou « Ouais … (mon pote-mec-etc…) est employée de part et d’autre de la France, du fait de l’exposition médiatique de leur single star diffusé sur Skyrock en boucle qui rencontre un franc succès dans les quartiers sensibles.

 

En 1999, The cambridge circus sort le titre Camille groult star avec en duo 113 sur le EP de DJ Mehdi Espion vol. 1. Ce titre se retrouvera plus tard sur leur 1er album en version remaniée, scratch ajouté, version plus courte instrumentalement, sous le titre de Ouais gros.

 

Le 113 sort son premier album le 27 octobre1999 intitulé Les Princes de la ville, avec l’un de ses titres phares, Les princes de la ville. Suivent d’autres titres à succès comme Jackpotes 2000 ou encore Tonton du bled. Cet album, passant en télé et en radio, est vendu à plus de quatre cent mille d’exemplaires, les fait connaître d’un public plus large et le groupe est récompensé en mars 2000 aux Victoires de la musique. C’est un véritable succès d’estime, les thèmes sont variés, les instrumentations en avance sur le rap de l’époque, les rimes et le flow tout aussi travaillés que le reste de l’album.

 

En 2000-2001, le 113 participe à la compilation rap Double Face Vol.3 avec leur titre Le chant du vice en featuring avec Rohff, ami du groupe.

 

En 2002 sort leur deuxième album intitulé 113 Fout La Merde ; le clip 113 fout la merde avec Thomas Bangalter du groupe Daft Punk n’aura qu’un succès éphémère. Après cette piètre expérience, il ressort, remanié l’année d’après sous un nom, 113 Dans L’Urgence. En effet, les interludes de DJ Mehdi ont disparu, au profit de 6 inédits et d’un Remix produit par Le Gang Du Lyonnais. Ces derniers produisent également le single Au summum qui sera l’un des tubes de l’été 2003.

 

Entre les deux albums le 113 ne reste pas inactif, les 3 membres du groupe rejoignent leur collectif Mafia K’1 Fry pour enregistrer un projet La Cerise Sur Le Ghetto, cet opus reste cependant très peu travaillé, et est réellement en dessous de ce que pouvait faire le collectif. Mis à part cela on retrouve l’album solo du membre Rim’K, L’Enfant du pays avec des « mini-tubes » tels que Par Tradition avec Karl the voice, Boozillé, et bien sûr un autre morceau avec des sonorités maghrébines, Rachid System avec Cheba Zahouania, chanteuse de raï. AP lui rejoint son acolyte de la Mafia K’1 Fry Manu Key et d’autres artistes antillais pour enregistrer la compilation Zone caraïbes un projet mi-zouk, mi-rap. Ils collaboreront sur de nombreux albums et participeront avec le Magic System au tube de l’été 2004, Un Gaou à Oran.

 

Après différentes expériences parallèles, le groupe sort son album 113 Degrés. Les Français Booba, Le Rat Luciano, ou encore les Américains du groupe Mobb Deep sur le titre L’école du crime participent à l’album, ce morceau fait également partie de la compilation The Basement réunissant des artistes de rap français et américain. Mais la Mafia K’1 Fry est également de la partie avec une apparition de Demon One et une direction artistique assurée par Manu Key. DJ Mehdi, collaborateur de longue date du trio, participe également à 2 titres. Très bien accueilli, l’album est certifié disque d’or au début de l’année 2006. On y retrouve donc des morceaux plus soft, plus tubes comme Marginal. D’autres plus rap hardcore comme On sait l’faire, Trop puissant…, des morceaux plus groove, plus R’n'B tel que Tapis Rouge avec Lil’Loo où encore du folklore africain comme Partir Loin avec Reda Taliani.

 

Le député UMP François Grosdidier inclut le groupe, en novembre 2005, dans sa plainte contre les groupes de rap qui, selon lui, inciteraient « au racisme et à la haine ». La plainte n’a pas abouti à cause d’un vice de forme3. Cependant, Rim’ K a lancé une ligne de tee-shirt assez « identitaires » qui prêtent à controverse.

 

En novembre 2006, le groupe sort avec son label Frenesik une compilation de rap multi-artistes intitulée Illégal Radio. Mokobé a sorti le 11 juin 2007 son premier album solo intitulé Mon Afrique à tendance africaine, comportant malgré tout quelques titres de style Rap. Rim’K a pour sa part sorti son 2e album solo le 26 novembre 2007 sous le nom de Famille nombreuse contenant des titres rap et orientaux.

 

AP a sorti son 1er album, Discret sorti en avril 2009 et Rim’K a lui sorti la compile Maghreb United en juin 2009 un projet sur lequel ont posé de nombreux artistes comme Nessbeal, Médine, Diam’s, Tunisiano, Soprano, Kery James.

 

Le 113 est de retour en 2010 avec la sortie du nouvel album baptisé Universel.

3 février 2016

Rim’K (1994)

Publié par rapoldschool dans Actuel, Old-School

En 1994, il crée, avec AP et Mokobé, le groupe 113, dont il est le leader. Ce nombre représente le numéro du batîment de leur cité Camille Groult à Vitry-sur-Seine, d’où ils sont tous originaires.

 

Le succès du 113 contribue également à l’émergence de plusieurs artistes de la Mafia K’1 Fry, un collectif dont ils ont fait partie.

 

En 2004, Rim’K s’offre une escapade en solitaire avec l’album L’Enfant du pays, où il évoque beaucoup le pays et la région de ses parents. Plusieurs singles seront extraits de cet album, parmi lesquels Boozillé ou encore Rachid System avec la chanteuse Chaba Zahouania.

 

Il est également populaire pour un de ses titres, Tonton du Bled, sur l’album Les Princes de la ville.

 

Avec un de ses associés, Mooch, Rim’K fonde la boite de production « Frenesik » qui a notamment composé des morceaux pour le 113, la Mafia K’1 Fry ou Intouchable.

 

Il collabore avec Reda Taliani pour la musique de film de Il était une fois dans l’oued et compose avec Mooch la quasi-totalité des musiques du film.

 

Le 26 novembre 2007, Rim-K sors un album intitulé Famille Nombreuse produit par Frenesik, 2093Therapy, DJ Goldfingers.

 

En 2010, Rim’K participe à l’écriture du scénario d’une bande dessinée avec Régis Hautière Ghetto poursuite, aux éditions Dargaud.

 

L’année 2012 marque le grand retour de Rim-K dans les bacs avec son album intitulé Chef De Famille, dont plusieurs titres en feat avec : Francisco, Booba, Despo Rutti …

 

Après une série de freestyles « Hors Série » sur YouTube, il signe avec Millenium Barclay (une fillial d’Universal) et annonce son nouveau projet, « Monster » actuellement en préparation qui sortira début 2016.

3 février 2016

Le Rat Luciano (1998)

Publié par rapoldschool dans Old-School

Christophe naît dans le fameux quartier du Panier à Marseille, d’un père d’origine espagnole et d’une mère martiniquaise.

 

Le Rat Luciano commence sa carrière avec les Black & White Zulus sous le pseudonyme de Don Carmon. Pone et DJ Djel font se rencontrer Don Carmon (Le Rat) et Menzo (du groupe Black & White Zulus) avec Sat et Don Choa (du groupe Le Rythme & La Rime). Ils s’unissent pour un concert et doivent trouver en urgence un nom à inscrire sur les affiches : Don Carmon propose Fonky Family. Le groupe nait ce soir-là et leur tout premier morceau rappé s’appelle On pète les plombs.

 

En janvier 1998, la Fonky Family sort son premier album Si Dieu veut… (double disque de platine).

 

Le 31 octobre 2000, Le Rat Luciano sort son premier album solo intitulé Mode De Vie… Béton Style (disque d’or), où figurent des titres comme Sacré, Il Est Fou Ce Monde, Niquer Le Bénef ou encore Zic De La Zone.

 

En mars 2001, il participe à la réalisation du deuxième opus de la Fonky Family, Art de Rue (double disque de platine). En 2006, il compose sept morceaux pour leur troisième, Marginale Musique (disque d’or).

 

Son deuxième album solo est toujours attendu. Entre temps, le groupe sort un album live du concert Fonky Family enregistré le 17 novembre 2001 au Dôme de Marseille où Le Rat Luciano reprend a cappella son titre phare, Sacré.

 

Dans une interview accordée à Fred Musa en 2008, il confirme la fin du groupe Fonky Family, annoncée un peu plus tôt par Sat l’Artificier, un autre membre du groupe.

 

Le Rat Luciano est reconnu dans le milieu du rap français pour son talent incontestable ainsi que pour sa gentillesse. Il est un des rares rappeurs connus à accorder sa participation sur des titres avec des artistes peu connus (ex: Krysis KLS, Anonym, M.A.F., Zindib, Corbo Lor No, Zginga, Prince Ali et plus récemment Lacrim, Ange le Rital & Sira (La Camisol). Dans une interview, Le Rat Luciano avouait que s’il accordait autant de featuring avec des rappeurs encore peu connus, c’est que lui-même était déçu, plus jeune, de se voir refuser une collaboration.

 

Il est également réputé pour ses collaborations avec certains artistes du R’n'B ou du Rap français (Costello, Kalash l’Afro, Kenza Farah, Nessbeal, Ärsenik, 113, Disiz, Xtaz, Komploz, 2 Source Sure, Le Remède, K.ommando Toxic, Vensty, Ritmo, Les X-Men, Les Zakariens, Rohff, etc…), suisse (Double Pact), belge (Starflam), ou québécois (Rainmen, Les Architekts).

1234

Tangoacro |
Kpopinfo |
Hardrockvintage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Sillon
| Lagazetteanono
| Johnny Bootlegs